A B C d i a g . f r

Le Diagnostic Immobilier à votre service !

Plomb (CREP)

A B C d i a g . f r

Tel : 01 40 44 05 67

plhour@gmail.com

Nous écrire :

Le Code de la Santé Publique (Art. 1334-1 à 12) suivant Décret 2006-474 du 25 Avril 2006 ainsi que l’Arrêté du 25 Avril 2006 rendent obligatoire le Constat de Risque d’Exposition au Plomb (CREP).

Vous souhaitez en savoir davantage, consulter le site de l’INRS, (Institut National de Recherche et de Sécurité) qui y consacre un dossier spécial.

Un Constat de Risque d'Exposition au Plomb (CREP) est nécessaire pour tout logement à usage d'habitation construit avant le 1er janvier 1949 et situé dans une zone à risque d'exposition au plomb délimitée par le Préfet.

Si ce diagnostic plomb révèle la présence de revêtements contenant du plomb, il lui est annexé une note d'informations générales à destination du propriétaire, lui indiquant les risques de tels revêtements. Ce diagnostic plomb est alors communiqué par le propriétaire aux occupants, aux entreprises amenées à intervenir dans les locaux et est tenu à la disposition de l'administration.

Les poussières ou écailles de peinture au plomb peuvent pénétrer dans l'organisme par le nez (poussières, fumées) ou la bouche (mains sales, aliments souillés). En revanche, il ne passe pas à travers la peau. Il provoque des maladies graves en s’accumulant dans l’organisme, en particulier dans les os, où il peut rester plusieurs dizaines d’années. Il s'élimine très lentement.

 

Les enfants sont particulièrement sensibles à l'intoxication par le plomb, qui peut se traduire par des effets sur le système nerveux central, d'autant plus importants que le sujet est jeune, avec des signes cliniques pouvant être graves (coma convulsif, troubles du comportement, retard mental…).


En cas de travaux avec des peintures contenant du plomb, il convient de respecter les consignes suivantes :

  Utiliser des techniques produisant aussi peu de poussières que possible (pour le nettoyage, proscrire balais et aspirateurs ménagers) ;

 Aspirer systématiquement les poussières avec un aspirateur équipé de filtres à très haute efficacité (pour les petites quantités de poussières, préférer un nettoyage avec chiffon humide);

 Porter des équipements de protection (vêtements, gants, appareil de protection respiratoire);

 Ne pas boire, fumer, manger, mâcher du chewing-gum sur les lieux de travail;

 Se laver le visage et surtout les mains après le travail.